Descriptif

pour la fourniture et pose de menuiseries pvc

 

L'entrepreneur devra la dépose de tous les ouvrants bois concernés, et leur évacuation aux décharges.

Il devra aussi la dépose de toutes les ferrures, quincailleries et toute pièce pouvant former obstacle à la pose des châssis de type "rénovation".

 

L'entrepreneur inclura dans son offre, si nécessaire, la reprise de toutes les parties endommagées des cadres et des pièces d'appuis bois des menuiseries existantes, si celles-ci sont impropres à recevoir les fixations des nouveaux châssis.

 

Est compris dans la prestation le reprise de l'étanchéité entre les dormants bois existants et la maçonnerie :

  • nettoyage des surfaces d'application,

  • primaire d'accrochage sur fond préalablement humidifié,

  • application de joint à la pompe de mastic de 1ère catégorie en solin continu

 

Les jonctions sous les pièces d'appuis devront être particulièrement soignées.

 

La pose des menuiseries devra être faite en totale indépendance des fermetures extérieures.

 

L'entrepreneur devra la fourniture et la pose, en remplacement, de menuiseries de type PVC rénovation en double vitrage.

Ces remplacements se feront sur l'ensemble des fenêtres et porte-fenêtres de tous les logements.

 

Pour être en conformité avec la nouvelle règlementation (nouvelle carte des vents), et compte tenu de la forte exposition au vent d’autan (Zone 4), ces menuiseries (dormants et ouvrants) devront être constituées de profilés de 70 mm à 3 chambres, affaiblissement acoustique minimum 32 dB, marque NF CSTBat sur la construction des menuiseries, suivi et marquage CSTB.

 

 

  • La partie dormante (vêture cadre bois) :

Elle sera constituée de profilés tubulaires extrudés en PVC rigide, de type "Rénovation" à 3 chambres : assemblage angulaire des profils par soudage d'onglets, traverses assemblées mécaniquement.

Il sera prévu des renforts métalliques incorporés dans les profils, si cela s'avère nécessaire en fonction des dimensions et du nombre de points d'ancrage.

 

Profils pourvus de rainures permettant le clippage de couvre-joints, de tapée et de bavette pour un recouvrement complet du cadre bois.

    • Les fenêtres seront prévues avec une pièce d'appuis PVC

    • Les portes-fenêtres seront prévues avec un seuil extra plat aluminium

 

Ces ouvrages devront assurer la "respiration" des huisseries bois laissées en place, par un système de ventilation à proposer.

 

Ces parties dormantes seront parfaitement mises en place, calées et fixées sur cadre bois par vis traversantes et positionnées à proximité des organes de rotation et de fermeture.

 

Dans certains cas, afin d'assurer une parfaite solidarité entre bois et cadre PVC, la pose de cales ou tasseau de remplissage dans les feuillures peut être nécessaire ; la pose de ces cales ou tasseaux en bois imputrescible sera parfaitement collée et vissée.

 

 

  • Les parties ouvrantes :

Elles seront constituées de profils tubulaires extrudés de 75 mm à 3 chambres, en PVC rigide, avec feuillure à verre drainée ; assemblage angulaire des profils par soudage d'onglets.

 

Il sera prévu des renforts métalliques incorporés dans les profils, si cela s'avère nécessaire en fonction des dimensions et du nombre de points d'ancrage.

 

La partie basse des cadres ouvrants, 1 vantail ou 2 vantaux sera équipée d'un profil rejet d'eau extérieur, et drainée par des trous oblong en feuillure d'assise du vitrage.

 

 

  • Etanchéité entre ouvrants et dormants :

Elle sera réalisée par des joints en caoutchouc ou néoprène, positionnés dans les rainures des profils aussi bien ouvrants que dormants.

Elle devra assurer le classement d'étanchéité à l'air et à l'eau suivant le classement ci-après.

 

 

  • Le vitrage :

Il sera de type double vitrage a isolation renforcée peu émissif de Saint Gobain ou équivalent, avec intercalaire organique munie d'un agent déshydratant.

Il sera monté avec parcloses posées avec joints périphériques EPDM intérieurs et extérieurs.

L'entrepreneur devra vérifier la conformité du type de vitrage prévu avec les règlementations en vigueur, selon les volumes, et faire toute proposition nécessaire le cas échéant.

 

 

  • La quincaillerie :

Elle sera constituée de :

    • Ferrage par 2, 3 ou 4 paumelles selon les dimensions ; paumelles réglables à broches zinguées laquées sur ouvrants et dormants, avec vis antidéversement fixées par visserie inox dans rainures appropriées.

    • Condamnation par crémone 3 point à rouleaux avec gâches latérales, en acier bichromaté, de type FERCO ou équivalent.

    • Manœuvre par poignée intérieure en acier ou aluminium laqué de teinte blanche de type FERCO ou équivalent.

 

 

  • Le calfeutrement :

L'étanchéité entre le dormant bois existant et la nouvelle menuiserie sera réalisée sur toute la périphérie, par un joint élastomère continu de 1ère catégorie, de couleur blanche, sur fond de joint ; il devra permettre une totale étanchéité de l'ouvrage.

Des joints seront aussi réalisés partout ou nécessaire sur les pièces d'habillages tels que les couvre-joints et notamment entre la "bavette" PVC et les seuils ou pièces d'appuis bois.

 

 

  • Réglages :

L'entreprise devra le réglage et l'ajustage aux jeux minimum de ses menuiseries.

Il devra en outre la mise en jeu pendant la période de garantie.

 

 

Classement : A*3 E*7b V*A2, TH 10

 

Localisation : Ensemble des menuiseries bois de tous les logements.

Dimensions et nombre de vantaux : selon le cadre du DPGF

Sens d'ouverture : selon existants.

 

L'entrepreneur devra impérativement préciser dans son offre, la marque et le type des profils PVC utilisés, et joindre la documentation correspondante avec avis techniques.